Appel de solidarité avec l’Égypte

12 novembre 2011 | Posté dans Canada, Quebec, Égypte, Événements, Prisoniers
Share
    appel de solidarité avec l’Égypte : Protégeons la révolution !

    Samedi, 12 novembre, 2011
    à 15h la Place du Peuple
    métro Square Victoria
    à Occupons Montréal
    près de la statue
    info facebook évènement

Le 11 février 2011, après 18 jours de revendications pour la justice sociale et économique, les Égyptiens ont réussi à renverser Hosni Mubarak et de mettre fin à 30 ans de dictature. Mais leur lutte continue pusqu’ils organisent maintenant et s’allient contre le régime militaire qui essaie de détourner la révolution. Depuis que le Conseil suprême des forces armées a assumé de-facto son règne sur l’Égypte le 28 janvier 2011, au moins douze mille civils ont été sujet à des procès militaires rapides, la plupart des fois sans avoir accès à des avocats, des témoins ou même une évidence. Le conseil suprême des forces armées utilise les procès militaires comme moyen de réprimer le désaccord et de créer un climat de peur en Égypte.

Durant les récentes semaines, les cours militaires ont provoqué une nouvelle contreverse. Le 27 octobre 2011, Essam Atta, qui purge une peine de deux ans dans la prison notoire Tora, est décédé après avoir été torturé par les gardes de la prison par des comparaisons inspirantes de la torture et de la mort de Khaled Said par les agents de police d’Alexandrie, un des catalyseurs de la révolution égyptienne. Ironiquement, juste une journée avant, le 26 octobre 2011, la Cour criminelle d’Alexandrie a condamné les agents de police qui ont assassiné Khaled Said à sept ans de prison, ce qui a causé une colère et une incrédulité parmi les Égyptiens, spécifiquement après avoir témoigné la distribution par les cours militaires de peines plus longues à des citoyens ordinaires pour des accusations non fondées.

Le célèbre révolutionnaire et bloggeur Alaa Abd El Fattah, qui attend son premier enfant dans quelques semaines, a été convoqué pour un tribunal militaire alors qu’il était à une conférence aux États-Unis. Les militaires l’ont accusé « d’incitation à la violence contre l’armée » durant les manifestations de Maspero du 9 octobre 2011, durant lesquels l’armée a attaqué les manifestants, ce qui a aboutit à la mort de 28 personnes.

Le 30 octobre 2011, Abd El Fattah a apparu au Siège social des poursuites judiciaires C28 au Caire où la police l’a arrêté et l’a détenu pour avoir refuser de répondre aux questions des interrogateurs. Sa détention administrative qui peut être arbitrairement prolongée selon la volonté de l’armée, a causé un tumulte en Égypte qui a été marqué par des manifestations et des protestations. L’armée a refusé de le libérer lors d’une cour d’appel le 3 novembre 2011, et il est encore détenu à la prison de Tora. La mère de Abd El Fattah, Dr. Laila Souief, a entamé une grève de faim jusqu’à que son fils soit libéré.

Des militants ont formé “Pas de procès militaries pour les civils” afin de résister et condamner la Cour suprême des forces armées d’utiliser les procès militaires et les violations contre les citoyens. Ils ont appelé pour une journée d’action mondiale le 12 novembre 2011.

Venez nous rejoindre pour une discussion à Occupons Montréal ce samedi 12 novembre à 15h afin d’être en solidarité avec les braves Égyptiens qui continuent à défendre leur révolution et d’apprendre des derniers développements.

Laissez un commentaire

Événements à venir

Recherche